La limite en compte courant, un réel avantage pour votre entreprise

Quelle est la limite en compte courant?

Il s’agit d’une limite négative sur un compte bancaire commercial actif. Un accord-cadre est émis pour un montant défini et sans période de remboursement déterminée. Les entrées (paiements de vos clients) compenseront l’utilisation du prêt. En règle générale, une entreprise utilisera sa limite au maximum car il n’y a pas de conditions de remboursement. Il est également possible de contracter une avance fixe à terme fixe en plus de ce prêt. Les montants peuvent varier entre CHF 100,000 et 500,000. Cela dépend de la taille de l’entreprise ainsi que ses besoins. Les montants plus élevés se font sur demande.

Votre limite n’est pas une constante

Bien entendu, chaque année, la banque évalue et adapte la limite si nécessaire, en fonction des performances de l’entreprise (résultats / croissance / investissements, etc.). Ce crédit vous permet de financer le capital d’exploitation de votre entreprise et de gérer votre trésorerie afin que vos liquidités ne soient pas affectées. De plus, grâce à la limite en compte courant, vous pouvez profiter des remises de vos fournisseurs en payant à l’avance. Vous serez ainsi plus compétitif.

Mise en oeuvre

Le type de crédit utilisé pour cette forme de financement est le crédit d’exploitation. De ce fait, une entreprise utilisera son crédit d’exploitation dans le but de faire des acquisitions urgentes, de garantir des liquidités temporairement, de compenser les fluctuations du chiffre d’affaires ou de développer de nouveaux produits. Les avantages suivants doivent être pris en compte :

  • La limite en compte courant peut être utilisée à tout moment, sans préavis
  • Un accord cadre adapté à vos besoins
  • La limite peut être émise en plusieurs devises
  • Prévu pour le long terme
  • Possbilité d’ajuster vos limites vers le haut

Demandez des conseils

En ce qui concerne la charge financière, vous ne paierez des intérêts que sur la moyenne utilisée pendant la période définie (en règle générale, l’institution financière clôture les comptes courants chaque trimestre). En plus de cela, des frais financiers trimestriels de 0,25 % sont également calculés sur le solde débiteur le plus élevé du trimestre.